NOUVEAU THÈME :
J'ai précédemment effectué divers articles sur les trois pays baltes que je trouve fascinant. il manquait à cette étude la description des trois capitales, Vilnius, Riga et Tallinn. voici d'abord mes impressions sur RIGA capitale de la LETTONIE.

REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

lundi 17 juillet 2017

L'île de Saint Martin aux Antilles (10)

Suite de l'article précédent 

Les travaux du fort de Marigot ne furent entrepris qu’en 1789 après une nouvelle occupation britannique de 1781 à 1783 pendant la guerre d'indépendance des Etats-Unis ; les travaux furent conduits par commandant de Durat, gouverneur de la partie française de Saint Martin et de Saint Barthélémy.


Le plan  de la forteresse établi en 1806 en montre l’articulation, elle comporte :
   - un rempart adossé sur les pentes de  la plate-forme rocheuse épousant les limites de celle –ci (1)
   - une porte d’entrée (2) précédée d’un couloir de défense,
   - quatre redoutes pourvues de canons :
          . La plus importante se trouve face à la mer (3)  afin d'empêcher toute incursion venue de la mer, elle comporte, selon ce plan, trois emplacements de canons,
          . Une redoute, (4), orientée vers le Nord et vers la route de Grand-Case, comporte un seul emplacement de canon,
          . Une redoute (5) orientée vers le Sud, armée de  trois pièces d’artillerie, contrôle le bourg et, au-delà, la partie hollandaise et Simpsonbay,
          . Une redoute (6), armée de trois emplacements de canons, surveille la route intérieure menant à la partie hollandaise.
   - le sommet du morne qui émerge du sol de la plateforme devait probablement comporter une tour de surveillance
   - enfin, en contrebas, au niveau de la mer,  se trouvent deux batteries de défense rapprochée de la baie. (7)

Il devait  exister aussi, sur la plateforme, des bâtiments de service, il n’en reste que des soubassements à peine visibles.


Ce fort fut-il efficace pour protéger saint Martin ? Probablement pas puisque l’île subit encore trois occupations anglaise (1794-95. 1801-02, 1810-1816) avant d’être rendue définitivement à la France après l’acte final du congrès de Vienne.

À suivre 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire