NOUVEAU THÈME :
J'ai précédemment effectué divers articles sur les trois pays baltes que je trouve fascinant. il manquait à cette étude la description des trois capitales, Vilnius, Riga et Tallinn. voici d'abord mes impressions sur RIGA capitale de la LETTONIE.

REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

samedi 18 novembre 2017

LITUANIE (2) histoire d’une grandeur perdue

LES TRIBUS LITUANIENNES À L’EPOQUE DE LA RUS DE KIEV JUSQUE vers 1200

On ne possède guère d’informations substantielles sur la Lituanie à cette époque.On peut penser que les lituaniens étaient établis au niveau du Niemen et son affluent le Neris et qu’ils étaient groupés  en petites communautés dans un pays de forêts, de lacs et de marécages, vivant de leurs productions agricoles qu’ils échangeaient avec les marchands de passage scandinaves ou russes. Chaque tribu était autonome, leurs chefs ne s’unissaient que pour effectuer des incursions vers l’est ; on a une preuve de ce dernier fait grâce à la « chronique des temps passés » qui raconte que le grand prince de Kiev Iaroslav, en 1040-45, organisa une expédition en pays lituanien, sans doute pour répondre aux attaques effectuées par les tribus lituaniennes contre la Rus de Kiev et leur imposa de payer un tribut.

La « chronique des temps passés » raconte l’histoire d’un vaste ensemble politique qui s’est constitué vers le 9e siècle que l’on appelle la RUS DE KIEV dont l’histoire sera largement mêlée à celle de la Lituanie.

A l'origine de la Rus de Kiev, se trouve une route commerciale et fluviale reliant la mer Baltique à la mer Noire et à la Mer Caspienne. Cette route avait déjà été utilisée à l’époque romaine  (route de l’ambre)

Elle empruntait d’abord deux  routes fluviales possibles :
   . L’une passait par la Neva puis par le fleuve Volkhov
   . L’autre suivait la Daugava (actuellement en Lettonie)

Les deux routes convergeaient vers le plateau  central de Russie où la plupart des fleuves ont leur source, puis elles divergeaient par portage selon leur destination :
   .  Par le Dniepr, on accède à la mer Noire et à Constantinople.
   . par la Volga, on arrivait à la mer Caspienne et à la route de l’Orient.

Au 9e siècle, ces routes étaient parcourues par des scandinaves (les Varègues), ce sont eux qui constitueront la Rus de Kiev

A suivre


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire