NOUVEAU THÈME :
J'ai précédemment effectué divers articles sur les trois pays baltes que je trouve fascinant. il manquait à cette étude la description des trois capitales, Vilnius, Riga et Tallinn. voici d'abord mes impressions sur RIGA capitale de la LETTONIE.

REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

lundi 20 novembre 2017

LITUANIE (3) histoire d’une grandeur perdue

suite de l'article précédent

LA CONSTITUTION DE LA RUS DE KIEV

Pour mieux contrôler la région, un marchand scandinave, Ruirik fonda un comptoir de commerce à Novgorod et créa un embryon d’état  autour de la ville.

A sa mort en 882, son successeur Oleg s’empare de Kiev, fait de cette ville la capitale de la Rus et se proclame Grand Prince.

La Rus n’est pas un état unifié, c’est plutôt un ensemble de tribus formant des principautés qui ont fait allégeance au grand prince. L’état  est prospère grâce aux routes de commerce et en particulier du fait de celle du Dniepr qui le relie à l’empire byzantin.

 Les contacts entre russes et byzantins ne sont pas que commerciaux ou guerriers, ils sont aussi culturels et religieux ;  ainsi, en 988, Vladimir, grand prince de Kiev se convertit au christianisme.

La Rus de Kiev est pourtant un état fragile, le grand prince doit sans cesse lutter contre les tendances centripètes des principautés données souvent aux membres de la famille princière, à cela s’ajoute le particularisme de la cité de Novgorod qui suit ses propres desseins vers la conquête du Grand Nord. Dès que le Grand Prince n’a plus l’autorité nécessaire pour se faire respecter de tous, les principautés deviennent quasiment autonomes.

A suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire