REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

mardi 5 décembre 2017

LITUANIE (10) histoire d’une grandeur perdue

Suite de l'article précédent 

LA PÉRIODE de 1430 (mort de Vytautas) à 1569 (union de Lublin) ET LE DÉCLIN DE LA LITUANIE

Cette époque est celle du début du déclin de la Lituanie qui perd à la fois son âme et ses spécificités mais aussi une importante partie des conquêtes effectuées antérieurement.

Elle voit aussi deux grandes transformations géopolitiques :
    . La disparition  des ordres militaro-monastiques des Teutoniques et de Livonie
    . L’expansion continue de la Grande Principauté de Moscou dans toutes les directions et en particulier par la conquête de vastes pans du grand-duché de Lituanie.

La première caractéristique est donc la disparition des ordres militaires qui avaient été tant redoutables pour la Lituanie comme pour la Pologne. Cette disparition se produisit, pour les deux Ordres Teutoniques et Livonien, de la même manière : une défaite militaire fut suivie de la sécularisation de l’ordre du fait de la conversion au protestantisme des grands-maîtres.

La disparition de l’ORDRE TEUTONIQUE :
        . Affaibli après Grünewald, (1410) l’Ordre décida d’abord de céder la partie occidentale de ses Etats à Frédéric 2, margrave et prince-électeur de Brandebourg contre 40.000 florins, afin de reconstituer sa trésorerie.
        . Puis l'Ordre dût affronter la défection des cités prussiennes qui souhaitaient sortir de son joug ;  celles-ci appelèrent à l’aide la Pologne ; une guerre entre la Pologne et l’Ordre Teutonique s’en suivit de 1454 à 1466, elle aboutit à la défaite de l’Ordre et à la paix de Thorn : l’Etat Teutonique ne conserva que la partie orientale de ses possessions, le reste fut rendu à la Pologne qui, ainsi, retrouva un accès à la mer.
         . En 1525, le grand maître de l’Ordre, Albert de Brandebourg, devenu protestant, sécularisa ce qui restait des possessions de l’Ordre, il reçut le titre de duc et se plaça sous la suzeraineté de la Pologne.C’est de cette époque que date le duché de Prusse (1)

L’ORDRE DE LIVONIE  fut l’objet d’une évolution semblable :
          . En 1558, Ivan 4 de Russie décida d’envahir la Livonie pour obtenir un accès à la mer Baltique, l’Ordre de Livonie est vaincu, le Grand-Maitre, Gotthard Kettler, fit appel à Sigismond-Auguste II, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie tandis que le pays Este fit appel aux suédois. Les armées russes furent vaincues et fut signé le traité de Vilnius de 1561 qui divisa en deux la Livonie : le pays Este est placé sous domination suédoise tandis que le reste des possessions livonienne deviennent vassales  de la Pologne,
.      . En 1562, le grand-maître Kettler, devenu protestant, sécularisa l’ORDRE DE LIVONIE ; ses  territoires sont partagés en deux :
            . La Livonie centrale devint un duché rattaché à la Lituanie.
            . La partie Sud fut érigé en duché de Courlande dont Kettler devint le duc, ce duché fut sous la suzeraineté de la Pologne.

Ainsi, dans les deux cas, la Lituanie tout comme la Pologne, furent délivrées du danger que faisait courir les deux  ordres militaires. Cette situation cependant ne dura pas : quand la Prusse ducale fut unie au Brandebourg puis devint le royaume de Prusse et quand la Livonie devint russe, la Lituanie se trouva prise entre deux nouveaux feux qui accéléreront sa disparition (1)

(1) Rappel :
. En 1415, le Brandebourg est vendu  à Frédéric 1er de la famille de Hohenzollern, il reçoit de l’empereur Sigismond de Luxembourg le titre de margrave et Prince-électeur de Brandebourg,
. En 1445, son fils Frédéric 2 (1440-1471) acheta à l’Ordre Teutonique la partie orientale de ses états.
. En 1618, Jean 3 Sigismond, 9e électeur de Brandebourg de 1608 à 1619,  époux d’Anne de Prusse  reçut de ce fait le titre de duc en Prusse.
. En 1700, Frédéric 3, électeur de Brandebourg, obtint de l’empereur le titre de roi en Prusse. Il dirigea un état qui est coupé en deux territoires  par le « couloir de Dantzig » appartenant à la Pologne depuis la paix de Thorn de 1466

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire