REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

vendredi 8 décembre 2017

LITUANIE (11) histoire d’une grandeur perdue

LA PÉRIODE 1430 (mort de Vytautas) à 1569 ( union de Lublin) ET LE DÉCLIN DE LA LITUANIE (Suite de l’article précédent)

La deuxième caractéristique de cette période fut la montée en puissance de la Grande-Principauté de Moscou, d’abord face au Khan, puis par une extension continue de ses possessions :

Le Khanat de la Horde d’or, s’était considérablement affaibli du fait de son morcellement avec création de trois khanats rivaux, Kazan, Astrakan et Crimée ; quand Ivan III (1462-1506) refusa de faire allégeance et de payer le tribut, le khan de la Horde d’or décida de monter une expédition contre lui. Les deux armées d’Ivan III et du khan se rencontrèrent au niveau de la rivière Ougra, chacune de part et d’autre de la rivière. Elles resteront ainsi pendant quelques jours jusqu’à ce que les armées du Khan décident de faire retraite sans avoir combattu. La date de cette bataille avortée (1480) marque la fin effective de la domination mongole. Le Khanat de la Horde d’or disparaîtra en 1502 sous les coups du khan de Crimée, ce qui laissera le champ libre à la colonisation russe.


L'extension continue de la Grande Principauté (2)  se produisit dans quatre directions :

Vers l’est, débuta, comme je l’ai écrit plus haut, la conquête des anciens  territoires mongols : le Khanat de Kazan fut envahi par Ivan III (1487) qui y plaça un vassal puis fut annexé par Ivan IV en 1552, en 1556, fut annexé aussi  le Khanat d’Astrakan.

Dans l’ancienne Rus, toutes les principautés encore indépendantes, autrefois rivales de la Grande-Principauté, furent conquises : sous Ivan III sont rattachées Iaroslav en 1463, Tver en 1485  et surtout Novgorod. Cette république aristocratique avait toujours manifesté une certaine indépendance vis à vis de la Moscovie. Deux orientations politiques y coexistaient, les uns voulaient une alliance avec la Lituanie, les autres optaient pour un rapprochement avec Moscou ; Ivan III décida de marcher sur  Novgorod en 1478, il conquit la ville et fit déporter les partisans de la Lituanie ; sous Vassili III (1505-1533) furent annexées la Principauté de Riazan et la République de Pksov.

L’expansion s’effectua  aussi au détriment de la Lituanie avec, entre 1492 et 1522,  quatre guerres entrecoupées de trêves :
      . En 1492 puis en 1503, la Lituanie dût céder à l’Est de vastes territoires au grand prince Ivan 3,
      . En 1514, Vassili 3 conquiert Smolensk. Les deux lignes en pointillés de la carte montrent les frontières de la Lituanie avant ces conquêtes.

Enfin,comme il est écrit dans l'article précédent,, la Russie, sous Ivan IV, tenta aussi de s’étendre en Livonie au détriment de l’ordre livonien,  mais ce fut un échec.

Cette extension du pouvoir de la Principauté se concrétisera en 1547 quand Moscou eut l’ambition de devenir la troisième Rome et quand, dans ce but, Ivan IV se fit couronner Tsar devenant, selon lui, l’égal du basileus Byzantin.

(2) Les grands princes de Moscou
. Vassili 1 (1385-1425) fils de Dimitri Donskoï
. Vassili 2 (1426-1462) fils du précédent
. Ivan 3 (1462-1505) fils du précédent
. Vassili 3 (1505-1533) fils du précédent
. Ivan 4 dit le terrible (1533-1584) fils du précédent se fait couronner Tzar
A la mort  d’Ivan le terrible, se produit « le temps des troubles » qui durera jusqu’à l’avènement des Romanov au tout début du 17ème siècle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire