NOUVEAU THÈME :
J'ai précédemment effectué divers articles sur les trois pays baltes que je trouve fascinant. il manquait à cette étude la description des trois capitales, Vilnius, Riga et Tallinn. voici d'abord mes impressions sur RIGA capitale de la LETTONIE.

REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

samedi 17 février 2018

LES COLONNES VOTIVES DU 17ème SIÈCLE (10) La colonne trinitaire de la peste de Bratislava

Suite de l’article précédent

Le second intercesseur représenté sur la colonne de la peste de Bratislava est SAINT CHARLES BORROMEE, archevêque de Milan et cardinal,  il porte le chapeau cardinalice, la mozette et le rochet au-dessus de sa soutane. Saint CHARLES BORROMEE (1538-1584, canonisé en 1610) est vénéré pour son attitude lors de la peste de 1576, survenue, selon lui, du fait des péchés des hommes. Afin de les purifier spirituellement afin que la peste cesse, il installa partout dans la ville de Milan des autels desservis par des groupes de fidèles afin de permettre aux malades qui étaient enfermés dans leurs maisons de pouvoir entendre la messe sans contaminer les autres. Il n’hésita pas à distribuer l’eucharistie aux pestiférés et fit en sorte que les malades soient soignées.

Le troisième représente un homme tenant un bâton sur lequel il est adossé, certains pensent qu’il s’agit de l’apôtre André mais ce Saint a été martyrisé sur une croix en forme de X et non sur un simple bâton ; en outre, je n’ai pas retrouvé de mention concernant son rôle d’intercesseur contre la peste.

Aucun des intercesseurs habituels aux périodes de peste (Saint Sébastien, saint Antoine) ne correspondent à la représentation qui en est faite sur la colonne. On peut penser peut-être à l’apôtre  Judas Thaddeus, représenté avec la massue de son supplice, que l’on  invoquait en cas de cause perdue et qui, en conséquence, redonne de l’espoir.


Parmi les statues se trouvent aussi deux saints,situés sur  deux piédestaux latéraux :
     . La Vierge Marie est debout sur un croissant de surmontant le globe sur la paroi duquel se trouve le serpent, elle porte une auréole entourée d’étoiles et tient un lys, symbole de sa naissance immaculée
    . Saint Étienne roi canonisé de Hongrie est à demi-agenouillé, il porte la couronne royale de Hongrie sur un coussin. Il est aussi surmonté d’une auréole dorée.

On a l’impression que ces deux personnages ne cadrent pas avec les caractéristiques de la colonne de la peste ; on peut en avoir, selon moi, une preuve, en observant les regards de deux saints :
   . Saint Etienne regarde la Vierge et semble lui présenter la couronne,
   . La Vierge porte son regard vers le ciel sans que ses yeux se dirigent vers la Trinité qui surmonte la colonne.

Si cette interprétation est exacte, on pourrait penser qu’il s’agit d’une démarche d’intercession différente de celle figurée sur la colonne : saint Étienne, au nom de tous les rois de Hongrie, offre sa couronne à la Vierge en échange de la protection du royaume, la Vierge Marie s’adresse à son tour à Dieu pour qu’il exhausse la demande du roi. On retrouvera dans cette partie de la colonne une conception ressemblant à la démarche de Léopold sur la colonne du Graben.

A suivre

NOTE sur BRATISLAVA
Bratislava, actuelle capitale de la Slovaquie, est l’ancienne ville de PRESBOURG qui faisait partie du royaume de Hongrie à l’époque médiévale. Au 16è siècle, les ottomans envahirent la Hongrie et occupèrent le centre du pays. Il ne resta à l’ouest qu’une mince bande de territoire, appelée la Hongrie royale, qui fut remis à la dynastie Habsbourg. Presbourg devint la capitale de la Hongrie royale, c’était en particulier dans cette ville qu’étaient couronnes les rois. La ville restera capitale jusqu’à la fin du 18 siècle quand les Habsbourg réussirent à chasser les ottomans de Hongrie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire