REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

mercredi 21 février 2018

LES COLONNES VOTIVES DU 17ème SIÈCLE (11) : la colonne de la Trinité dédiée à la peste de Buda (Budapest)

LA COLONNE DE LA TRINITÉ DÉDIÉE À LA PESTE DE BUDA (Budapest)

Buda subit en 1691 et 1709 deux épidémies de peste qui amenèrent la cité à ériger deux colonnes successives sur la place précédant  l’église Saint Mathias :
 - l’érection d’une première colonne est décidée en 1694, elle est terminée en 1706
 - lors de la peste de 1709, il fut décidé de remplacer cette première colonne par une seconde plus haute et plus somptueuse. Cette seconde colonne fut érigée entre 1710 et 1714. Détruite pendant la seconde guerre mondiale, elle sera reconstruite en 1967.

Cette colonne trinitaire est, comme celle de Bratislava, destinée à remercier Dieu d’avoir arrêté la peste à deux reprises.

Sa conception d’ensemble suit exactement les règles habituelles de l’époque baroque et de la contre-réforme,

 Elle se décompose en trois parties :
   . Le monde céleste au-dessus duquel se trouve la Trinité (1),
   . Une corniche (2) sépare le monde céleste du monde des humains,
   . Le monde des hommes (3) est représenté par le piédestal inférieur.

Les intercesseurs, conformément aux prescriptions de la contre-réforme, se trouvent en deux rangées, six d’entre eux sont établis au niveau de la corniche (4) qui domine directement le monde des hommes, trois autres sont figurés un peu plus haut (5).

Le mouvement du regard du fidèle est également conforme aux concepts tridentins ; il se porte d’abord vers la Trinité et constate que celle-ci paraît inaccessible. Il redescend ensuite son regard vers les intercesseurs et les prie d’intervenir auprès des trois personnes divines pour porter la prière des hommes jusqu’à Dieu.

A suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire