REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

mercredi 21 mars 2018

LES COLONNES VOTIVES DU 17ème SIÈCLE (25) : La Pestsaüle du Graben à Vienne


Les deux autres faces du piédestal de la colonne du Graben et la correspondance verticale des panneaux sculptés


1 banderole portant l’inscription DEO FILI RÉDEMPTORI,
2 couronne et blason  de Hongrie, armoiries de la Dalmatie, de la Slavonie et de la Croatie
3 la couronne et le blason de la Haute Autriche,
4 la seconde partie de la dédicace impériale (citée dans l’article (23)) ;  cette dédicace est représentée sous forme d’un rouleau déployé tenu par les serres d’un aigle prêt à prendre son envoi pour porter le message impérial à la Trinité,
5 banderole portant l’inscription DEO SPIRITO SANCTIFICATORI (Esprit-Saint sanctificateur),
6 la couronne et le blason de Bohème, les armoiries de la Silésie, Moravie et Laisitz,

7 le calice de l’Eucharistie,
8 la cène,
9 le cœur enflammé,
10 la Pentecôte.


1 banderole portant l’inscription DEO SPIRITO SANCTIFICATORI (Esprit Saint sanctificateur),
2 la couronne et le blason de Bohème, les armoiries de la Silésie, Moravie et Laisitz,
3 la couronne et le blason de Basse-Autriche,
4 dédicace impériale d’action de grâce remerciant Dieu d’avoir arrêté la peste (Voir note de bas de page),
5 banderole portant l’inscription DEO PATRI CREATORI (Dieu le Père Créateur),
6 couronne impériale, aigle à deux têtes portant sur la poitrine les blasons de l’Espagne, la Bourgogne, l’Autriche et la Styrie, en dessous figurent les armoiries de la Styrie, la Carinthie et la Carniole.

7 la main de Dieu écrit les dix commandements,
8 le déluge,
9 le globe céleste,
10 la création d’Eve.

La correspondance entre la Cène et l’Eucharistie est évidente comme celle du cœur enflammé et de la Pentecôte pendant laquelle les apôtres reçurent le Saint-Esprit personnifié par une flamme.

Les deux autres correspondances,   main du Saint Esprit écrivant les dix commandements / déluge et globe céleste /création d’Eve. sont moins simples  et je ne peux formuler à leur propos que des hypothèses.

Une corrélation  peut apparaître entre la représentation de la main de Dieu et le déluge si on considère que l’Esprit saint est la « force agissante de Dieu » elle montre aux hommes  ce qu’ils doivent faire en leur donnant les commandements qu’il convient de suivre, elle punit les hommes à cause de leur impiété en leur infligeant des maux du type du déluge . Cette alternative entre le bien voulu par Dieu et le mal émanant des hommes,  résume en quelque sorte l’histoire du l'humanité selon les concepts chrétiens

Ce même dualisme se retrouve au niveau de la  création : le monde parfait que Dieu a créé à l'image du bien a été perverti par Ève qui a conduit l"humanité au mal suite au péché originel.

Si ces deux dernières interprétations sont exactes, on peut considérer que la peste survenue à Vienne n’est qu’un des épisodes de la lutte cosmique que se livrent le bien et le mal. Cette caractéristique  rend encore plus importante l’intercession que l’empereur effectue au nom des hommes envers la Trinité. La sacralisation de la puissance impériale en est la conséquence et témoigne de la volonté de Léopold d’instaurer sur ses Etats une monarchie de droit divin.

NOTE : le texte de l’action de grâce adressée à Dieu par l’empereur :
 A toi,
La très sainte et indivisible
Trinité,
Moi, Léopold,
Ton humble serviteur
Je te remercie
Le plus que je peux
Pour avoir détourné
En l’année 1679
Par ta grande bonté
De cette cité
Et de la province d’Autriche
La peste exécrable
Et en perpétuel
Signe de la gratitude
Qui vous est dû,
Je vous dédie humblement
Ce présent monument. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire