REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

vendredi 23 mars 2018

LES COLONNES VOTIVES DU 17ème SIÈCLE (26) : La Pestsaüle de GRAZ

Pour clore ce chapitre consacré aux colonnes votives de la peste, je voudrais succinctement  décrire deux autres colonnes, celle Graz et de Linz  dont la structure est semblable à celle des colonnes précédemment décrite, ce qui me permettra de montrer que la création de telles colonnes n’est pas le résultat de circonstances exceptionnelles survenues à Vienne, Budapest et Bratislava mais qu’elle relève d’une interprétation catholique des événements de l’époque : la punition de Dieu envers les hommes qui ont accompli trop de péchés, l’inaccessibilité de la Trinité et la nécessité d’avoir recours aux intercesseurs pour faire cesser les maux infligés à l’humanité.


LA COLONNE DE GRAZ (1680)

1/ la Trinité établie sur des nuées,
     . le Christ couronné  portant la tenue de la crucifixion et couvert d’un manteau, tient  à deux mains la croix,
     . le Père également couronné, lève la main droite en signe de bénédiction ; il porte dans la main gauche un sceptre, son avant-bras est appuyé sur le globe.
      . L’Esprit-Saint est représentée entre les deux sous forme d’un disque solaire comportant la colombe entourée de rayons lumineux.

2/ chapiteau composite

3/ le fut de la colonne symbolisant l’inaccessibilité de la Trinité pour les hommes, est figuré sous la forme d’une colonne torse entourée de guirlandes de fleurs

4/ monde des hommes comportant l’inscription dédicatoire  de la ville de Graz dont voici le sens : En l’honneur de la sainte et indivisible Trinité et de la Vierge immaculée, la cité de Graz (a élevé) ce monument en l’année 1680, Léopold étant empereur, pour avoir détourné la peste

Les intercesseurs sont placés de part et d’autre de la colonne sur des socles séparés  levant le regard vers le ciel : leur aspect permet de  reconnaître facilement les deux saints invoqués principalement en cas de peste  : saint Sébastien (5) et saint Roch (6),

Ainsi, on retrouve sur cette colonne tous les éléments qui caractérisent les colonnes précédemment décrites.

À suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire