REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

samedi 9 juin 2018

LA « TENTATION DE SAINT ANTOINE » DANS L’ART (2) : une peinture de PIETER BRUEGEL LE JEUNE

LES PREMIÈRES TENTATIONS

Elles sont décrites en détail par saint Anastase : « Mais le démon… résolut d’user contre lui de tous les efforts qui seraient en son pouvoir. La première tentation, dont il se servit pour le détourner de la vie solitaire, fut de lui mettre devant les yeux les biens qu’il avait quittés.., l’amour des richesses, le désir de la gloire, les diverses voluptés qui se rencontrent dans les délices, et tous les autres plaisirs de la vie. »

Cela ne servit à rien ; en effet, Antoine plutôt que de se laisser tenter, se sentit conforté dans sa foi et dans son désir d’appliquer à la lettre les préceptes de l’évangile. Le diable dut inventer d’autres subterfuges

« Le démon présentait à son esprit des pensées d’impureté ; mais Antoine les repoussait par ses prières. Le démon chatouillait ses sens ; mais Antoine, rougissant de honte, comme s’il y eut eu en cela de sa faute, fortifiait son corps par la foi, par l’oraison, et par les veilles. Le démon, se voyant ainsi surmonté, prit de nuit la figure d’une femme et en imita toutes les actions afin de le tromper. Mais Antoine, élevant ses pensées vers Jésus-Christ… et éteignit ces charbons ardents dont il voulait par cette tromperie embraser son cœur. Le démon lui remit encore davantage devant les yeux les douceurs de la volupté ; mais Antoine … se représenta les gênes éternelles dont les impudiques sont menacés, et les douleurs de ce remord qui… ronge pour jamais leur conscience."

Les deux premières tentations, le regret de la vie passée et l’incitation à la volupté et à la lubricité sont représentées de nombreuses fois dans l’art.

Voici d’abord l’exemple d’une peinture attribuée à PIETER BRUEGHEL LE JEUNE (1564-1636) (galerie nazionale di palazzo Spinola de Gènes) ; elle comporte quatre plans successifs :

   . A l’arrière-plan est peinte une ville (1) médiévale pourvue d’un château et précédée d’un port (2) ; un certain nombre d’édifices sont surmontés de fumée comme si on y avait mis le feu.
   . En avant de cette ville sont représentées deux collines dont se sont emparés les démons. Celui de gauche (3) a pris possession d’une partie d’une église et s’apprête à la convertir en monstre selon le modèle du démon (4) dont le chapeau pointu est le seul reste reconnaissable du clocher d'autrefois.
   . Au-dessus, de la scène, vole un démon sur un animal monstrueux (5). Ce démon ailé apparaîtra dans de nombreux tableaux représentant les diverses tentations de saint Antoine ; selon moi, il pourrait représenter Satan guidant ses troupes.
   . Au pied de ces collines se trouve une route que les démons ont envahi pour essayer de tenter Antoine en faisant défiler tous les avantages qu’il y a à se laisser aux plaisirs du péché : ils se sont travestis et forme un cortège (6) associant des bouffons, des dignitaires et soldats turcs dont l’un brandit un cimeterre… au centre de ce cortège se trouve un roi (7) portant une couronne qui lève un sceptre ressemblant à une tiare papale. L’artiste s’est complu dans la représentation des visages, barbes hirsutes, longs nez crochus, visage de singe, yeux proéminents…
   . Enfin au premier plan est représenté Antoine (8) entouré de deux femmes nues, l’une tient deux tambourins, l'autre présente un pot ; un peu plus loin, une femme nue au cou démesuré présente une volaille cuite sur un plat (9), une autre femme à la bouche déformée  joue de la vielle (10), un crapaud (11), symbole démoniaque, attend qu'Antoine succombe à la tentation de volupté.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire