REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

dimanche 29 avril 2018

Impressions de voyage : RIGA (Lettonie) (2)

LES ORIGINES DE LA VILLE (suite)

La ville prit très vite de l’ampleur du fait de sa situation à l’embouchure de la Daugava ; en effet, le fleuve était, avec la Neva, une voie fluviale qui permettait de gagner l’intérieur de la Rus puis la mer Caspienne par la Volga et la mer Noire par le Dniepr.

Riga devint un intermédiaire commercial de premier plan entre la Rus et la Baltique.

 La ville se peupla rapidement de marchands et artisans d’origine germanique.

Afin d’augmenter la prospérité de Riga, Albert prit deux dispositions supplémentaires :
     . Il obtint une bulle papale qui décréta que tous les marchands allemands en route vers la Rus devaient passer obligatoirement par Riga,
     . Il mena des campagnes militaires contre Polotsk afin d’obliger  cette cité à permettre le libre cours de la rivière aux marchands allemands.

Le 13ème siècle fut marqué par deux événements qui orientèrent pour longtemps le destin de la ville :

     . La prospérité aidant, les  habitants se sentirent bientôt assez forts pour entrer en conflit avec l’évêque et obtenir de lui le droit de fonder une « commune », une cité qui possède son autonomie en ne dépendant de personne et en se gouvernant elle-même : la cité obtient en 1221 le droit de rédiger une constitution ; en 1225, l’évêque accepte la création d’un conseil de 12 membres élus qui choisit quatre d’entre eux pour gouverner la cité,  A cette même date, Riga obtient de ne plus rien payer à l'évêque. Riga est devenue une «  ville libre » de toute sujétion

     . En 1282, Riga s’affilie à la Hanse Germanique et devient le débouché naturel du comptoir hanséatique de Novgorod qui rassemble,  dans cette ville, tous les produits venant de l’intérieur de la Rus. La période qui suivra sera celle de la plus grande prospérité de Riga qui prend à cette époque l’aspect d’une ville proprement hanséatique.

A suivre..

NB la Rus comportait un ensemble de principautés  qui dura jusqu'aux invasions mongoles du 13è siecle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire