NOUVEAU THÈME :
J'ai précédemment effectué divers articles sur les trois pays baltes que je trouve fascinant. il manquait à cette étude la description des trois capitales, Vilnius, Riga et Tallinn. voici d'abord mes impressions sur RIGA capitale de la LETTONIE.

REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

vendredi 12 janvier 2018

PAYS BALTES (1) une nature apaisée après un douloureux passé

Lorsqu’on voyage dans un pays, même pendant quelques jours, il suffit souvent de regarder ses paysages pour  découvrir l’âme de ce pays ; selon moi en effet,  traditionnellement, c’est le pays qui façonne les hommes et non l’inverse, c’est seulement depuis la révolution industrielle que l’homme a voulu asservir la nature et, par la même occasion, perdre tout sens de la réalité.

Un géographe expliquerait que le sol des pays baltes a été modelé et ciselé par les avancées et reculs de l’inlandsis venu du pôle : il  couvrait  l’ensemble de la Scandinavie et de l’Europe septentrionale lors des périodes froides puis refluait vers le Nord aux périodes des réchauffements interglaciaires.

Il en résulte un relief alternant trois formes complémentaires :
   . Des collines de roches striées ou moutonnées rabotées et ciselées par les glaciers,
   . Des ondulations longilignes formées par des dépôts morainiques de toute taille
   . Des creux emplis actuellement par les eaux des lacs et des étangs.

C’est sur cette région au relief indécis  et monotone, couverte d’épaisses forêts entrecoupées d’une myriade de lacs que les hommes s’installèrent  aux alentours du 11e siècle. Ils constituaient des petits groupes épars dans les clairières et au bord des plans d’eau.

Cette histoire semble suggérer un paysage sévère, inhospitalier et désolé, c’est tout le contraire qui apparaît en traversant les pays baltes ; on rencontre en effet des paysages d’une harmonieuse beauté où l’homme a su préserver la nature tout en la parant des multiples couleurs de ses cultures.

À suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire