REMARQUE
. Tous les articles de ce blog ont été rédigés par moi-même sans emprunt littéral à d'autres auteurs, ils sont le fruit d'une documentation personnelle amassée au cours des ans et présentent ma propre vision des choses. Après tout, mon avis en vaut bien d'autres.
. Toutes les citations de mes articles proviennent de recherches sur les sites gratuits sur Internet

mardi 12 septembre 2017

L'île d'Antigua aux Antilles (8)

LE NELSON DOCKYARD
Les installations du Nelson Dockyard étaient entourées d’un rempart défensif et était pourvues d’une seule porte du côté terrestre. Jouxtant cette porte, se trouve un poste de garde permettant essentiellement de contrôler les entrées et les sorties du chantier naval.

Il subsiste encore la maison et la loge du gardien ainsi que le portail d’entrée du chantier.


A l’intérieur de l’enceinte, le chantier comportait quatre types de bâtiments :
   . Bâtiments réservés aux hommes et à l’approvisionnement des équipages,
   . Ateliers,
   . Magasin de stockage nécessaire au chantier naval,
   . Abris des navires.

Les bâtiments réservés aux hommes et à l'approvisionnement figurent sous forme de rectangles de couleur orange.

Le plus bel édifice est la maison de l’amiral (M) . Cette maison, construite en 1855, est typique du style colonial antillais avec une galerie à deux niveaux entourant trois façades du logis et créant à son pourtour une zone d’ombre et de fraîcheur. Cette maison n’a jamais abrité d’amiral, elle fut construite pour loger les officiers commandant le chantier et les préposés en charge de l’intendance.


Le vaste édifice (J) comporte deux niveaux :
    . A l’étage, se trouvaient les chambres destinées aux officiers de passage,
    . En dessous,  furent aménagées douze citernes capables de contenir jusque 1.200.000 litres d’eau.

 La maison des ingénieurs (A) est actuellement transformée en auberge,

Une  maison sert de bureau (H) au  commissaire trésorier du chantier.

Les marins  dont les navires étaient au carénage,  étaient logés dans un vaste dortoir situé dans la maison du cuivre et du bois (K)

Dans le chantier naval se trouvaient également une boulangerie (O) , une cuisine pour l’équipage  (F) et une infirmerie.

En mauve, sont représentés les ateliers où travaillaient les artisans attachés au chantier : une forge (P) adossée au rempart  et un atelier pour le charpentier (N)

Les entrepôts sont figurés en bleu   :
   . Maison des vêtements et des cordages (E)
   . Maison des cuivres et du bois scié (K) : c’est au-dessus de cette maison qu’étaient logés les hommes d’équipage.

Les abris à bateaux sont au nombre de deux et sont représentés en vert
   . En (B), se trouve un vaste ensemble formé d’un chenal permettant d’abriter un navire de taille importante, il est entouré d’une ligne de gros piliers qui devaient porter un toit.
   . Un abri plus petit (D) donnait lui aussi sur la mer,  ce qui permettait de tirer un bateau à l’abri. Au-dessus, se trouvait un grenier où étaient entreposés les mats. Des lucarnes étaient construites sur le toit couvert de bardeaux

Enfin, est coloré en jaune (G), les cabestans permettant de tirer les navires sur la grève afin de procéder au carénage. Ils étaient surmontés d’un vaste bâtiment actuellement disparu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire